Étudier au Royaume-Uni : s’inscrire à l’université avec UCAS

Grâce à sa proximité, ses universités prestigieuses, ses spécialisations recherchées, le Royaume-Uni est la destination préférée des étudiants français, et ce malgré le Brexit.  Mais comment s’inscrire? En France, il y a APB, au Royaume-Uni, il y a UCAS.

1 Qu’est-ce que UCAS ?

UCAS (Universities and Colleges Admissions Service) est le système d’inscription dans les universités britanniques. Chaque année, le site gère les inscriptions de 650.000 étudiants britanniques et étrangers, dont près de 4.000 Français. En tout, 340 établissements d’enseignement supérieur en font partie.

2 Quelles sont les conditions pour postuler ?

Tout étudiant souhaitant préparer un diplôme d’enseignement supérieur au Royaume-Uni doit passer par UCAS. Sont concernés les étudiants britanniques comme les étudiants étrangers, qu’ils soient ou non membres de l’Union européenne .

3 Comment ça marche ?

Pour postuler dans une ou plusieurs universités britanniques, il vous suffira de vous inscrire sur le site, de constituer votre dossier et de faire vos vœux, cinq au maximum. Comme sur Admission-postbac, les choix demeurent confidentiels pendant tout le processus, et les établissements n’ont pas accès aux autres vœux du candidat.

4 Comment les universités britanniques sélectionnent-elles leurs étudiants ?

Le dossier scolaire est pris en compte. Il faudra transmettre vos notes de seconde, de première et de terminale et les notes du bac de français. Vous devrez aussi demander à vos enseignants vos “notes prédictives”, c’est-à-dire les notes que vous avez des chances d’obtenir au bac. 
La lettre de motivation – “personal statement”  – est extrêmement importante pour se différencier des autres candidats et faire ressortir sa personnalité et son caractère. Vous trouverez des conseils avec un plan type sur le 
site de UCAS, qui pourra vous aider à la remplir. “Attention, la lettre de motivation est la même pour les cinq vœux. Il ne faut donc pas citer une université dans sa lettre.

L’enseignement se déroulant en anglais, il faudra aussi joindre un test certifiant votre niveau linguistique. Les universités demandent le plus souvent un score de 7 ou 7,5/9 au test IELTS. Ce type de test peut se passer au British Council. Les tests de Cambridge Advanced (grade A) ou le Proficiency grade A ou B sont aussi acceptés.

Un entretien en anglais est parfois exigé. Et cet oral est bien plus sélectif que l’examen du dossier. “À Cambridge, si 90 % des candidatures sur dossier sont acceptées, 80 % sont rejetées après l’entretien”, confirme Mattéo, inscrit en sciences politiques.

La note que vous aurez au bac a aussi toute son importance. Une université peut exiger que vous ayez 14, 15, 16, voire 18/20 de moyenne générale ou dans certaines matières pour vous accepter. Quand la note exigée est basse, cela signifie que votre dossier les intéresse énormément.

À partir du mois de mars, le candidat inscrit sur UCAS peut recevoir jusqu’à cinq propositions. Il doit en accepter deux : un choix “ferme” et un choix de secours au cas où il n’aurait pas eu la note exigée au bac.

5 Quel est le calendrier des démarches ?

Les candidats ont jusqu’au 15 octobre pour envoyer leur dossier aux universités et cursus les plus sélectifs,c’est-à-dire Oxford et Cambridge en médecine/sciences, dentaire et vétérinaire.

Pour la plupart des autres établissements, la date limite est fixée au 15 janvier. À partir du 8 mai, des universités pourront vous faire des propositions.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *